IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

OpenSearch : un fork d'Elasticsearch et de Kibana développé par AWS pour ses propres besoins
Le projet est la réponse d'AWS à la décision d'Elastic de basculer vers un système double licence

Le , par Bill Fassinou

78PARTAGES

9  0 
AWS bifurque vers sa propre version open source d'Elasticsearch en réponse aux changements de licence qui restreignent la commercialisation du service. Lundi, AWS a annoncé OpenSearch, une solution de recherche et d'analyse open source gérée par la communauté, dérivée d'Elasticsearch 7.10.2 et de Kibana 7.10.2 sous licence Apache 2.0. Elle se compose d'un démon de moteur de recherche, OpenSearch, et d'une interface de visualisation et d'utilisation, OpenSearch Dashboards. AWS avait annoncé en janvier dernier qu'il allait abandonner le produit d'Elastic et développer sa propre version du logiciel. Le géant du cloud computing est soutenu par certains grands noms de l'industrie.

OpenSearch : AWS répond à Elastic avec sa propre version d'Elasticsearch

AWS a présenté hier OpenSearch, un fork communautaire et open source d'Elasticsearch et de Kibana. Le projet comprend OpenSearch (dérivé d'Elasticsearch 7.10.2) et OpenSearch Dashboards (dérivé de Kibana 7.10.2). AWS a ajouté que OpenSearch est le nouveau foyer de sa précédente distribution d'Elasticsearch (Open Distro for Elasticsearch), qui comprend des fonctionnalités telles que la sécurité d'entreprise, les alertes, l'apprentissage automatique, SQL, la gestion de l'état de l'index, etc. Tous les logiciels du projet OpenSearch sont publiés sous la licence Apache, version 2.0 (ALv2).



Les dépôts pour OpenSearch et OpenSearch Dashboards sont déjà disponibles sur GitHub. « Nous investissons à long terme dans OpenSearch afin que les utilisateurs continuent de disposer d'une suite de recherche et d'analyse sécurisée, de haute qualité et entièrement open source, avec une feuille de route riche en fonctionnalités nouvelles et innovantes », a écrit AWS dans un billet de blogue lundi. « Nous vous invitons à consulter le code d'OpenSearch et d'OpenSearch Dashboards sur GitHub, et à nous rejoindre ainsi que la communauté grandissante autour de cet effort », a-t-il ajouté.

Selon AWS, l'objectif du projet OpenSearch est de faciliter l'utilisation d'OpenSearch par le plus grand nombre de personnes et d'organisations possible dans le cadre de leurs activités, de leurs produits et de leurs projets. Il ajoute que vous soyez un développeur indépendant, un service informatique d'entreprise, un vendeur de logiciels ou un fournisseur de services gérés, la licence ALv2 vous accorde des droits d'utilisation bien compris pour OpenSearch. « Vous pouvez utiliser, modifier, étendre, intégrer, monétiser, revendre et proposer OpenSearch dans le cadre de vos produits et services », a-t-il déclaré.

AWS a également publié des directives d'utilisation permissives pour la marque OpenSearch, afin que les développeurs puissent utiliser le nom pour promouvoir leurs offres. « Une large adoption profite à tous les membres de la communauté », a déclaré l'entreprise. Dans le cadre du développement d'OpenSearch, AWS est soutenu par des organisations, telles que Red Hat, SAP, Capital One et Logz.io. « Chez Red Hat, nous croyons au pouvoir de l'open source et au fait que la collaboration de la communauté est la meilleure façon de créer des logiciels », a déclaré Deborah Bryant, directrice principale de l'Open Source Program Office chez Red Hat.

« Nous apprécions l'engagement d'Amazon à ce qu'OpenSearch est ouvert et nous sommes ravis de voir un soutien continu à l'open source chez Amazon », a-t-il ajouté. « Les clients de SAP s'attendent à une plateforme technologique de gestion SAP unifiée, centrée sur les affaires et ouverte », a déclaré Jan Schaffner, SVP et responsable de BTP Foundational Plane. « Notre stratégie d'observabilité utilise Elasticsearch comme un catalyseur majeur. OpenSearch offre une véritable voie open source et une approche axée sur la communauté pour aller de l'avant ».

Elasticsearch : ce qui a motivé le développement d'un fork par AWS

Elastic, la société qui développe Elasticsearch, a changé sa licence et AWS n'a pas pu utiliser la nouvelle version. En effet, AWS propose depuis longtemps le service Amazon Elasticsearch, qui fournit Elasticsearch, qui a été développé en open source, en tant que service géré sur le cloud AWS. Cependant, en janvier de cette année, Shay Banon, PDG d'Elastic, a publié une déclaration condamnant fermement AWS. Il a déclaré qu'AWS n'a pas tenu compte de la marque open source en utilisant le nom Elasticsearch dans le nom du service, et qu'AWS a également développé sa propre distribution d'Elasticsearch.

Il a aussi affirmé qu'AWS a causé une division dans la communauté open source en développant sa propre distribution d'Elasticsearch. En raison de tout cela, Elastic a annoncé qu'il modifierait la licence d'Elasticsearch et de Kibana, passant de la licence Apache 2.0 à une double licence, la Server Side Public License (SSPL) et l'Elastic License, qui restreint l'utilisation d'Elasticsearch en tant que service commercial. Si Elastic cherchait à "nuire" à AWS, il a quand même provoqué la grogne de certains contributeurs.

Avec ce changement, pour que le leader du cloud computing puisse continuer à offrir et à faire évoluer le service Amazon Elasticsearch, il devra soit signer un accord de licence payant avec Elastic et obtenir la permission d'utiliser les futures versions d'Elasticsearch, soit forker Elasticsearch et le développer indépendamment. AWS a choisi de bifurquer et de démarrer son propre projet open source plutôt qu'un contrat de licence avec Elastic. Il s'agissait d'un résultat attendu étant donné que l'entreprise a toujours intégré sans réserve les logiciels libres dans ses services.

« À l'avenir, Amazon ES sera alimenté par le nouveau fork d'Elasticsearch et de Kibana. Nous continuerons de proposer de nouvelles fonctionnalités, des correctifs et des améliorations. Nous nous engageons à assurer la compatibilité pour éliminer tout besoin de mettre à jour votre code client ou d'application. Tout comme nous le faisons aujourd'hui, nous vous fournirons un chemin de mise à niveau transparent vers les nouvelles versions du logiciel », a déclaré AWS fin janvier. AWS a aussi annoncé son intention de changer le nom d'Amazon Elasticsearch Service en Amazon OpenSearch Service.

Toutefois, la maintenance et la correction des bogues se poursuivront afin qu'Elasticsearch utilisé dans le service Amazon Elasticsearch existant puisse continuer à être utilisé, et de nouvelles fonctionnalités seront fournies dans OpenSearch. « Nous continuerons à prendre en charge et à maintenir les versions ALv2 d'Elasticsearch avec des corrections de sécurité et de bogues, et nous fournirons toutes les nouvelles caractéristiques et fonctionnalités par le biais d'OpenSearch et d'OpenSearch Dashboards », a déclaré AWS.

En outre, les API d'OpenSearch seront rendues compatibles avec Elasticsearch pour faciliter la migration des applications. « Les API du service Amazon OpenSearch seront rétrocompatibles avec les API de service existantes, et les clients n'auront pas besoin de mettre à jour leur code client ou leurs applications existantes », a déclaré l'entreprise.

Sources : AWS OpenSearch, Référentiels GitHub (OpenSearch, OpenSearch Dashboards)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

AWS annonce la création d'un fork open source d'Elasticsearch et Kibana, après qu'Elastic a décidé de basculer vers un système double licence, provoquant la colère de contributeurs

Amazon annonce Open Distro for Elasticsearch, une distribution à valeur ajoutée d'Elasticsearch, qui est 100% open source

Elasticsearch va basculer vers un système de double licence dans les semaines à venir, suscitant la confusion de la communauté, un contributeur estimant même qu'Elastic n'est plus open source

La base de données la plus populaire sur AWS est Redis. MySQL et Redis représentent 51 % de l'adoption des bases de données dans AWS, selon un rapport de Sumo Logic

Babelfish pour Aurora PostgreSQL va donner aux entreprises la possibilité d'exécuter des applications SQL Server, directement sur Amazon Aurora avec peu ou pas de changements de code

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Michael Guilloux
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 10/08/2021 à 16:59
Elastic modifie le code source des connecteurs de sa base de données Elasticsearch pour qu'ils ne fonctionnent pas avec les versions fork
AWS et son Open Search dans le collimateur

Elastic, la société derrière Elasticsearch, est en train de modifier les codes source des clients de sa base de données NoSQL orientée documents, pour bloquer leur connexion à des versions fork. La motivation de ce changement est d'étouffer OpenSearch, le fork d'Elasticsearch et de Kibana développé par AWS. Elastic estime en effet qu'AWS tire profit de ses investissements continus dans son projet open source, en offrant Elasticsearch en tant que service, mais sans contribuer en retour.

La division cloud d'Amazon propose depuis longtemps le service Amazon Elasticsearch, qui fournit la version open source d'Elasticsearch développée par Elastic en tant que service géré sur son cloud. Tout semblait aller bien jusqu'au mois de janvier de cette année où Shay Banon, PDG d'Elastic, a publié une déclaration condamnant fermement les plateformes de cloud public, en particulier AWS, pour ce qu'il considère comme une utilisation injuste de son produit open source.


Elastic reproche à AWS d'avoir créé la division et la confusion au sein de la communauté open source en développant sa propre distribution d'Elasticsearch. AWS a en effet forké Elasticsearch en 2019 en créant Open Distro for Elasticsearch. Pour cela, entre autres raisons, Elastic a modifié la licence d'Elasticsearch et de Kibana, passant de la licence Apache 2.0 à une double licence, la Server Side Public License (SSPL) et l'Elastic License, qui restreint l'utilisation d'Elasticsearch en tant que service commercial. « Ce changement de licence garantit à notre communauté et à nos clients un accès libre et ouvert pour utiliser, modifier, redistribuer et collaborer sur le code. Cela protège également notre investissement continu dans le développement de produits que nous distribuons librement et en open source en empêchant les fournisseurs de services cloud d'offrir Elasticsearch et Kibana en tant que service sans contribuer en retour », avait indiqué Elastic.

Avec ce changement, pour que le leader du cloud computing puisse continuer à offrir et à faire évoluer le service Amazon Elasticsearch, il devra soit signer un accord de licence payant avec Elastic et obtenir la permission d'utiliser les futures versions d'Elasticsearch, soit poursuivre indépendamment et activement le développement de son fork. AWS a choisi la seconde option, ce qui a abouti le mois dernier à la disponibilité générale d'OpenSearch 1.0, la première version majeure du fork d'Elasticsearch et de Kibana développé par AWS.

En guise de réplique, les développeurs d'Elasticsearch ont maintenant opté pour une modification discrète de la source d'elasticsearch-py, le client Python d'Elasticsearch. Celui-ci vérifie désormais si la base de données est le produit d'Elastic et non un fork. Une erreur sera alors générée « s'il n'y a pas d'en-tête HTTP X-Elastic-Product dans la réponse ou si la valeur de l'en-tête HTTP X-Elastic-Product n'est pas Elasticsearch ». Notons que le client elasticsearch-py compte plus de 202 000 téléchargements et est décrit comme le « client officiel de bas niveau pour Elasticsearch. » La même chose s'est produite avec le connecteur .NET pour Elasticsearch, avec des messages d'erreur tels que « Le client a remarqué que le serveur n'est pas une distribution prise en charge d'Elasticsearch ».

Cette bataille entre AWS et Elastic fait déjà de nombreuses victimes, y compris des développeurs open source qui ont contribué à Elasticsearch, mais qui se sentent maintenant laissés pour compte. « C'est décevant de voir ça. Nous sommes obligés en tant que spectateurs dans une bataille à choisir notre camp », a déclaré Lars Holm Nielsen, chef de produit pour un projet open source. Son produit a été développé de sorte à pouvoir facilement fonctionner à la fois avec Elasticsearch ou OpenSearch, mais avec cette guerre entre les deux entreprises, les choses se compliquent pour eux.

Dans la communauté OpenSearch, on se demande également ce qu'Open Search devrait faire pour tous les connecteurs et liaisons pour les différents langages de programmation actuellement disponibles. Beaucoup d'entre eux intègrent déjà des mesures anticoncurrentielles comme celles implémentées dans les clients Python et .NET. La licence de ces clients sous Apache 2.0 (comme c'est le cas avec les clients Python et .NET) ne semble pas suffisante pour une utilisation avec OpenSearch si le code bloque la connexion, bien que cela signifie que les clients peuvent facilement être forkés et modifiés. Elastic espère en tout cas que cela puisse nuire à AWS et son fork.

Source : GitHub

Et vous ?

Que pensez-vous des changements implémentés par Elastic pour empêcher ses connecteurs de fonctionner avec les versions fork d’Elasticsearch ?
Cela n’est-il pas anticoncurrentiel et contre les principes de l’open source ?
Les fournisseurs de cloud tirent-ils beaucoup trop profit des projets open source sans y investir et contribuer assez ?
Les éditeurs de solutions propriétaires s’enrichissent-ils sur le dos de l’open source ?
12  0 
Avatar de yannickt
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/08/2021 à 23:32
Citation Envoyé par moldavi Voir le message
Bonjour.

C'est plutôt jubilatoire.

Les contradictions de l'open source.

Pourquoi payer un développement lorsque c'est gratuit.

Elasticsearch, poussé par ses contradictions et Amazon, vient de montrer que finalement, l'open source, c'est payant…
Encore un qui n'a toujours pas compris (ou ne veux pas comprendre) que open-source, c'est pas forcement gratuit. C'est juste l'accès au source. Le logiciel peut être payant. Je vais pas tout réexpliquer ici, ça a déjà été fait des milliers de fois...
6  1 
Avatar de Bruno
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 17/02/2022 à 13:55
Elastic et Amazon parviennent à un accord sur le procès pour violation de marque déposée,
désormais, le seul service Elasticsearch sur AWS et l'AWS Marketplace est Elastic Cloud

Les développeurs adoptent les logiciels open source pour de nombreuses raisons. L'une des raisons les plus importantes est la liberté d'utiliser ce logiciel où et comme ils le souhaitent. Amazon ES a été un service populaire pour l'analyse des journaux en raison de sa capacité à ingérer des volumes élevés de données de journaux. Elastic et Amazon ont résolu le procès pour violation de marque lié au terme Elasticsearch. Désormais, le seul service Elasticsearch sur AWS et l'AWS Marketplace est Elastic Cloud.

Le lancement en 2015 d’une version cloud du logiciel de recherche, d'analyse et de surveillance a été perçu comme une concurrence déloyale pour Elasticsearch Inc, la société créée pour commercialiser le projet. Elasticsearch BV est entrée en bourse en 2018, mais ses relations avec AWS ne se sont pas améliorées. En mars 2019, AWS a effectivement bifurqué le projet Elasticsearch lorsqu'elle a publié sa propre version du logiciel sous le nom de Open Distro for Elasticsearch. Six mois plus tard, Elasticsearch Inc a déposé une plainte de marque contre AWS pour avoir utilisé son nom.


En 2019, l'inquiétude qu'AWS ou une autre grande entreprise de services de cloud puisse lancer un service qui exploite le code open source sans partager la richesse était devenue généralisée parmi les startups qui tentent de créer des entreprises. Redis Labs et MongoDB ont tous deux essayé des licences logicielles alternatives pour se défendre contre la prédation des fournisseurs de cloud, mais la communauté open source n'a pas vraiment résolu le problème.

En janvier 2021, Shay Banon, PDG et cofondateur d'Elasticsearch BV, a annoncé que les projets ElasticSearch et Kibana abandonneraient la licence open source Apache 2.0 pour adopter de nouvelles licences, la licence Elastic et la Server Side Public License (SSPL) non open source. Elasticsearch est distribué ce qui signifie que les données stockées sont divisées en éclats (« shard » en anglais) sur un ou plusieurs nœuds. Afin de garantir la résilience, chaque éclat peut avoir zéro ou plusieurs répliques. Chaque nœud du cluster héberge un ou plusieurs éclats et agit en coordinateur pour déléguer les opérations au nœud qui contient le bon éclat. L'équilibrage et le routage sont réalisés automatiquement.

« Nous transférons notre code source sous licence Apache 2.0 dans Elasticsearch et Kibana vers une double licence sous Server Side Public License (SSPL) et sous Elastic License, donnant aux utilisateurs le choix de la licence à appliquer. Ce changement de licence garantit à notre communauté et à nos clients un accès libre et ouvert pour utiliser, modifier, redistribuer et collaborer sur le code. Cela protège également notre investissement continu dans le développement de produits que nous distribuons librement et en open source en empêchant les fournisseurs de services cloud d'offrir Elasticsearch et Kibana en tant que service sans contribuer en retour. Cela s'appliquera à toutes les branches maintenues de ces deux produits et aura lieu avant notre prochaine version 7.11. Nos versions continueront d'être sous la licence Elastic comme elles le sont depuis trois ans », expliquait alors Banon.

Channy Yun, défenseur des développeurs pour Amazon Web Services, a annoncé le 8 septembre qu’elle renommait Amazon Elasticsearch Service avec sa nouvelle identité attendue, Amazon OpenSearch Service. « En 2015, nous avons lancé Amazon Elasticsearch Service (Amazon ES), un service entièrement géré qui permet aux développeurs d'effectuer facilement des analyses de logs interactives, la surveillance d'applications en temps réel, la recherche de sites web, etc. », avait-elle déclaré Channy Yun sur le blog d’Amazon. Voici, ci-dessous, un extrait de la plainte de ELASTICSEARCH contre Amazon.com et Amazon Web Services :

  • Elasticsearch, Inc. et Elasticsearch B.V., collectivement, intentent cette action pour remédier à la violation de la marque incontestable Elasticsearch d'Elastic par Amazon.com et Amazon Web Services, ainsi que des publicités mensongères ;
  • Elastic est le créateur de la suite de produits Elastic Stack. Il est centré sur le populaire et puissant moteur de recherche et d'analyse. Au fil des années, Elastic a fait de son produit Elasticsearch le cœur d'une ligne de produits que des entreprises de premier plan comme Ebay, Adobe, Walmart, Optum, Cisco Systems et Facebook utilisent et dépendent. Comme l'indique le propre marketing du défendeur Amazon pour l'une de ses offres contrefaites, « Elasticsearch est devenu une technologie essentielle pour l'analyse des journaux et la recherche... » ;
  • Amazon commercialise deux offres qui portent atteinte à la marque Elasticsearch : Amazon Elasticsearch Service (AESS et Open Distro for Elasticsearch ("Open Distro". AESS est un logiciel en tant que service (SAAS qu'Amazon commercialise en tant que « Fully managed, service Elasticsearch entièrement géré, évolutif et sécurisé ». Amazon commercialise Open Distro en tant que « distribution sous licence Apache 2.0 distribution sous licence Apache 2.0 d'Elasticsearch enrichie d'une sécurité d'entreprise, d'alertes, de SQL, etc. plus encore » ;
  • les marques d'Amazon pour AESS et Open Distro violent la marque Elasticsearch d'Elastic. Elasticsearch d'Elastic. En raison de l'utilisation trompeuse de la marque Elasticsearch par Amazon, les consommateurs de logiciels de recherche et d'analyse sont, au moins, susceptibles d'être confus quant à savoir si Elastic sponsorise ou approuve AESS et Open Distro ;
  • l'utilisation trompeuse d'Elasticsearch par Amazon représente également de manière erronée la nature, les caractéristiques ou les qualités de l'AESS parce que, sur la base d'informations et de croyances, l'AESS (1) désactive certaines fonctionnalités disponibles à partir du site d'Elastic. En avril 2021, AWS a donné à son fork open source d'Elasticsearch et Kibana un nouveau nom, OpenSearch, et avait promis d'appliquer le changement de marque à Amazon Elasticsearch Service à un moment donné. L’entreprise a mis en exécution sa promesse le 8 de ce mois.

La résolution du procès pour violation de marque lié au terme Elasticsearch fait suite à la modification de la licence d'Elasticsearch et de Kibana en 2021, et aux actions ultérieures d'Amazon, notamment le changement de nom de leur service. « Nous pensons que cette résolution supprimera la confusion sur la place de marché et apportera une clarté indispensable à notre communauté et à nos clients », déclare Elasticsearch Inc. « Il n'y a qu'un seul Elasticsearch, et il vient d'Elastic », ajoutent-ils.

Cela signifie que lorsqu’on utilise Elasticsearch, que ce soit en tant que service Elastic Cloud dans AWS, Azure ou Google Cloud, ou lorsqu’on télécharge et exécute Elasticsearch, on peut être sûr de bénéficier de 12 années de développement et d'innovation constants de la part des personnes qui ont créé le produit.

Elastic promet de se concentrer sur la collaboration avec Amazon au profit des clients communs qui utilisent Elastic sur AWS. « Nous constatons déjà un formidable élan dans notre partenariat autour de nos récents domaines d'investissement pour rationaliser l'ingestion de données et simplifier l'embarquement vers Elastic Cloud on AWS », declare Elastic.

L’entreprise a récemment annoncé plus de 20 nouvelles intégrations pour rationaliser l'ingestion de données dans Elastic, notamment AWS FireLens, Amazon S3 Storage Lens, Elastic Serverless Forwarder dans AWS Serverless Application Repository, Elastic et AWS Web Application Firewall, et Elastic et AWS Network Firewall.

Elle a également annoncé qu'en tant que partenaire de confiance d'AWS, Elastic Cloud a été certifié dans le cadre du programme AWS ISV Workload Migration Program afin de soutenir la migration des clients vers Elastic Cloud sur AWS. En tant que partenaire certifié du Workload Migration Program, Elastic simplifie le processus de migration en fournissant des conseils d'intégration et des ressources de migration.

Ce ne sont là que quelques-unes des façons dont Elastic et AWS travaillent déjà ensemble pour apporter aux utilisateurs d'Elasticsearch en tant que service sur AWS la meilleure expérience possible.

Source : Elastic

Et vous ?

Que pensez-vous de ce dénouement ?

Voir aussi :

Amazon Web Services renomme Amazon Elasticsearch Service avec sa nouvelle identité, Amazon OpenSearch Service, après un procès intenté contre elle par Elasticsearch

Elasticsearch va basculer vers un système de double licence dans les semaines à venir, suscitant la confusion de la communauté, un contributeur estimant même qu'Elastic n'est plus open source

OpenSearch : un fork d'Elasticsearch et de Kibana développé par AWS pour ses propres besoins, le projet est la réponse d'AWS à la décision d'Elastic de basculer vers un système double licence

AWS annonce la disponibilité générale d'OpenSearch 1.0, la première version majeure du fork d'Elasticsearch et de Kibana, qui est sous licence Apache 2.0
4  0 
Avatar de vanquish
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/08/2021 à 11:49
Citation Envoyé par yannickt Voir le message
Encore un qui n'a toujours pas compris (ou ne veux pas comprendre) que open-source, c'est pas forcement gratuit. C'est juste l'accès au source. Le logiciel peut être payant. Je vais pas tout réexpliquer ici, ça a déjà été fait des milliers de fois...
C'est vrai, mais en l’occurrence avec la licence Apache qui est très permissive, c'était une possibilité complètement offerte.
Et c'est le cas de très nombreuses licences open-source qui permettent de s'approprier le produit sans payer aucun droit d'utilisation du moment que c'est pour un usage interne.
Si le contraire est théoriquement possible, ce n'est clairement pas le plus courant.

Donc oui, Amazon pouvait créer un fork et le vendre en tant que service. Si c'est pas gratuit, qu'est-ce que c'est ?

"Immoral" répondrez vous peut-être et vous n'auriez pas tord.

Pour le reste la page d’accueil du site d'Elastic indique "la gratuité et l'ouverture sont notre ADN".

Le soucis n'est pas l'open-source, mais l'usage qu'en ont certains.
Pour beaucoup d'entreprises, l'open-source (et la version "community" qui va avec) est, non un ADN, mais une vitrine, un produit d'appel, un moyen de percer - très loin de la philosophie de la licence qu'ils prétende adopter. Et dans le cas présent, ils se sont fait avoir : "poussé par leur contradiction". Modalvi n'a pas tord.

Je m'interroge sur les systèmes de double licence : une porte ne peut pas être à la fois ouverte et fermée.
D'ailleurs MySQL/Oracle n'a rien pu faire contre MariaDB qui fait pourtant un usage clairement externe et commercial de son fork (ce qui ne viole pas la GPL).

Même s'ils partagent les même licences, l'open-source des fondations et universitaires n'a rien à voir avec l'open-source des sociétés commerciales.
1  0