IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

MariaDB plonge de près de 40 % à la Bourse de New York après la fusion avec Angel Pond Holdings Corporation,
Ses actions ont chuté jusqu'à 5,98 dollars au cours de la première heure de négociation

Le , par Bruno

5PARTAGES

7  0 
L'action de MariaDB plc a plongé de près de 40 % à la Bourse de New York le 19 décembre, après la fusion de l’entreprise avec Angel Pond Holdings Corporation, connu comme étant un SPAC. Les actions de la société finlandaise ont chuté jusqu'à 46 % en dessous du prix de 11,10 dollars où les actions du partenaire de la fusion, Angel Pond Holding Corp, ont clôturé vendredi. Elles ont chuté jusqu'à 5,98 dollars au cours de la première heure de négociation lundi et ont terminé la journée à 6,70 dollars.

MariaDB est un système de gestion de base de données (SGBD) open source édité sous licence GPL. La gouvernance du projet est assurée par la fondation MariaDB et sa maintenance par la société Monty Program AB, créateur du projet. De grandes organisations ont utilisé MariaDB au fil des ans pour stocker, gérer et manipuler des données dans leurs applications. En effet, MariaDB est apparu initialement comme un fork de MySQL, après que les créateurs de MySQL se sont inquiétés de son indépendance à la suite du rachat de MySQL par la société Sun Microsystems en 2008. Cette dernière a été à son tour rachetée par Oracle un an plus tard.

Pour rappel, un SPAC est essentiellement une société-écran qui lève des fonds, s'introduit en bourse, puis acquiert une société privée dans le but de la transformer en société publique, tout en évitant les procédures traditionnelles d'introduction en bourse. Les opérations de type SPAC sont devenues populaires ces dernières années, en partie pour se défendre contre la volatilité du marché, qui peut compliquer les premiers appels publics à l'épargne lorsque les entreprises tentent d'emprunter la voie traditionnelle. Selon les experts, ce type de transaction offre également une voie de sortie plus claire pour les investisseurs.

Il permettrait aux entreprises acquises de s'introduire en bourse plus rapidement et à moindre coût, et de négocier leur valeur directement avec le SPAC. Toutefois, les régulateurs du gouvernement américain ont exprimé leur inquiétude quant au nombre croissant de transactions de type SPAC. Le président de la SEC, Gary Gensler, a déclaré en mai dernier que les SPAC soulevaient un certain nombre de questions de politique générale, comme la question de savoir si les investisseurs de détail sont protégés de manière appropriée et comment les SPAC s'inscrivent dans la mission de la SEC consistant à maintenir des marchés équitables.


MariaDB fournit l'épine dorsale des services utilisés par les gens chaque jour - lorsqu'ils accèdent à des données sur leurs smartphones, remplissent des ordonnances, utilisent la 5G ou effectuent des transactions financières. La nouvelle génération de bases de données relationnelles de MariaDB est conçue pour supporter toute charge de travail, toute échelle et tout cloud permettant aux clients d'en faire plus avec leurs données. MariaDB se concentre sur la fourniture de services de données cloud à travers MariaDB SkySQL qui s'adressent à une clientèle nombreuse.

Environ 99 % des actionnaires de la société d'acquisition Angel Pond ont récupéré leur argent avant que la fusion ne soit achevée, effaçant ainsi près de 263 millions de dollars de capital que les sociétés avaient prévu de lever dans l'opération. Le logiciel open source éponyme de MariaDB est utilisé pour stocker, gérer et manipuler des données dans des applications. Parmi les utilisateurs figurent Google et Samsung. Son logiciel a été créé en 2009 par certains des développeurs provenant du projet MySQL qui s'inquiétaient de l'avenir de cette application après le rachat par Oracle Corp. de Sun Microsystems, aujourd’hui propriétaire de MySQL.

« Aujourd'hui est un jour passionnant qui marque un nouveau chapitre pour MariaDB et une étape importante dans l'industrie du cloud », a déclaré Michael Howard, PDG de MariaDB plc. « Nos clients viennent de plus en plus vers nous parce qu'ils ont du mal avec l'évolutivité et la disponibilité offertes par les hyperscalers. Avec MariaDB SkySQL, nous offrons un meilleur prix et de meilleures performances tout en libérant les entreprises de l'emprise des fournisseurs grâce à une offre multicloud. Je suis incroyablement fier de travailler avec notre équipe talentueuse et nos investisseurs alors que nous continuons à construire le succès dans le cloud pour les entreprises du monde entier. »

S’agissant des hyperscalers, Microsoft a fait l'objet d’un grief antitrust en Europe concernant ses services de cloud computing. En début d'année, la société française OVHcloud a déposé une plainte selon laquelle Microsoft abuse de sa position pour nuire à la concurrence, ajoutant aux récentes critiques sur les pratiques concurrentielles d'une société qui a largement évité l'examen réglementaire récent visant les géants technologiques rivaux.

En guise de réponse, Microsoft avait annoncé qu’elle mettrait en œuvre le 1er octobre 2022 d'importantes mises à niveau de ses conditions d'externalisation et d'hébergement qui profiteront aux clients du monde entier. Ces changements ne seraient pas du goût de ces concurrents directs à savoir : Amazon, Google ou Alibaba. « Microsoft croit en la valeur de l'écosystème des partenaires, et en réponse aux commentaires des partenaires, le 1er octobre 2022, Microsoft mettra en œuvre des révisions et des mises à niveau majeures de ses conditions d'externalisation et d'hébergement qui profiteront aux partenaires et aux clients du monde entier », a déclaré Nicole Dezen, Directrice générale des partenaires et vice-présidente de l'entreprise, Global Partner Solutions, dans un billet de blog.

Selon le billet de Nicole Dezen, les nouvelles conditions de licence permettront aux entreprises clientes de Microsoft d'intégrer plus facilement les logiciels Microsoft dans une infrastructure non Microsoft et de faire évoluer le coût et la taille de leurs systèmes Microsoft ou de ceux de leurs clients sur leur propre matériel.
Voici précisément ce à quoi les hébergeurs et les clients s'attendent :

Plus de flexibilité et d'options pour l'externalisation des logiciels : Microsoft introduira un nouvel avantage de virtualisation flexible pour les clients qui élargira considérablement leur choix en matière d'externalisation. Dans le cadre de cet avantage, les clients disposant de licences d'assurance logicielle ou d'abonnement pourront utiliser leurs propres logiciels sous licence pour créer et/ou installer des solutions et les exécuter sur n'importe quelle infrastructure d'externalisation « à l'exception d’Alibaba, Amazon Web Services, Google ».

Cela donne aux partenaires qui proposent l'externalisation de l'infrastructure la possibilité d'héberger les solutions des clients sur des configurations matérielles plus flexibles, et permet aux partenaires d'hébergement qui vendent de l'hébergement avec licence incluse (comme Windows Server dans le cadre de contrats de licence de fournisseur de services, ou SPLA) de permettre à leurs clients d'installer des produits sous licence du client, comme SQL Server, Microsoft 365 Apps, et plus, sur leurs solutions hébergées.

Introduction de nouvelles licences de noyau virtuel Windows Server : inclus dans l'avantage de la virtualisation flexible, Microsoft souhaite également proposer Windows Server dans un modèle de licence compatible avec l'externalisation de serveurs partagés. À cet effet, elle annonce l’introduction d’une option de licence pour Windows Server sur la base d'un noyau virtuel.

MariaDB plc emploie environ 300 personnes au total, dont une quarantaine dans la région de la Baie. MariaDB n'a pas mis à jour les informations sur ses performances financières depuis une présentation aux investisseurs en février, dans laquelle elle déclarait avoir subi une perte d'exploitation de 26,6 millions de dollars pour un chiffre d'affaires de 34,7 millions de dollars au cours de l'année fiscale qui s'est terminée en septembre 2021. Ce chiffre est à comparer à une perte d'exploitation de 20,4 millions de dollars sur un chiffre d'affaires de 30,7 millions de dollars pour l'exercice 2020.

« Je suis ravi de lancer MariaDB sur le marché public. La base de données MariaDB est l'une des plus populaires et s'avère être un élément essentiel pour le succès des entreprises dans leur transformation en cloud. Grâce à l'offre de produits différenciés de MariaDB et à sa grande expérience dans la construction de bases de données de classe mondiale, la société est bien positionnée pour soutenir le raz-de-marée de migrations de bases de données en cloud qui ne fait que commencer », a déclaré Theodore Wang, Ph.D., président et PDG d'APHC, qui a rejoint le conseil d'administration de MariaDB.

Source : Yahoo Finance

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

L'adaptateur MariaDB Direct Query Adapter désormais disponible et certifié pour Microsoft Power BI, les utilisateurs peuvent, à présent, explorer en temps réel sur des pétaoctets de données

Les révisions de Microsoft concernant le cloud computing excluent Google, Amazon et Alibaba, elles limiteraient la concurrence en décourageant les clients de changer de fournisseur

MariaDB annonce la disponibilité immédiate de MariaDB Community Server 10.5 et offre gratuitement la puissance de l'analytique à des millions d'utilisateurs

MariaDB va devenir une société cotée en bourse par le biais d'une fusion avec Angel Pond Holdings Corporation, la société est actuellement évaluée à 672 millions de dollars

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 21/12/2022 à 23:09
Bonsoir,

Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Merci de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit. Il y a des entreprises qui malheureusement utilisent MySQL ou MariaDB sans se rendre compte des bugs et des mauvaises performances tant qu'il n'y sont pas confronté, notamment lorsque les bases reste de taille très modeste, ou que l'on ne se soucie guère de la qualité des résultats...

A +
Point de vue personnel : MySQL sert avant tout je trouve à du stockage / archivage . Pas une BDD " de travail " . Les perfs de MySQL sont bien trop médiocre pour de la prod et du requêtage de masse.

Chaque SGBD à ces specs.

Access c'est bon pour de la consultation ou sortir des stats.

SAS en couche c'est bien pour faire du volume.

Oracle ou SQL Server je trouve que cela permet de commencer à faire du "big requetage"
2  0 
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 21/12/2022 à 12:24
Je ne suis pas étonné de ce résultat. MariaDB est l'un des SGBDR les plus bugués qui soit, aux performances plus qu'exécrables, donc inexploitable en entreprise. Avoir voulu monté dans un marché de professionnel au niveau de la bourse est la chose la plus stupide. L'avenir de MariaDB est probablement plus que compromis...
3  2 
Avatar de archqt
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/12/2022 à 13:38
mariaDB est un fork de mysql, et il est indiqué que ses performances sont meilleures que mysql. Cela veut donc dire d'après ta remarque que mysql ne fonctionne pas en milieu pro.
3  2 
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 21/12/2022 à 13:48
Citation Envoyé par archqt Voir le message
mariaDB est un fork de mysql, et il est indiqué que ses performances sont meilleures que mysql. Cela veut donc dire d'après ta remarque que mysql ne fonctionne pas en milieu pro.
Merci de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit. Il y a des entreprises qui malheureusement utilisent MySQL ou MariaDB sans se rendre compte des bugs et des mauvaises performances tant qu'il n'y sont pas confronté, notamment lorsque les bases reste de taille très modeste, ou que l'on ne se soucie guère de la qualité des résultats...

A +
2  1 
Avatar de archqt
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/12/2022 à 19:20
Merci de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit. Il y a des entreprises qui malheureusement utilisent MySQL ou MariaDB sans se rendre compte des bugs et des mauvaises performances tant qu'il n'y sont pas confronté, notamment lorsque les bases reste de taille très modeste, ou que l'on ne se soucie guère de la qualité des résultats...
Tu as utilisé le mot inexploitable, cela ne vient pas de moi. Je ne suis pas expert sur les performances des bases de données, cela aurait été intéressant de développer tout cela. Que l'on en sache plus, cela semble intéressant.
Merci
2  1 
Avatar de smarties
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/12/2022 à 8:47
J'ai utilisé MySQL il y a 15-20 ans quand je faisais du PHP à l'époque car c'était bien packagé avec WAMP/LAMP.
Depuis que ça a été repris par Oracle, je suis passé sur Postgres à cause de ce qui c'est passé au niveau des licences JAVA pour Android.

Mes bases étant trop petites, je n'ai jamais pu constater de problème soulevés par SQLpro.
1  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 29/12/2022 à 8:24
Bonjour,

Citation Envoyé par rapsys Voir le message
Tu lui demande des fonctionnalités qu'il ne fournit pas, au lieu de t'adapter et concevoir le projet en tirant partie des atouts du moteur sans aller lui demander ce qu'il ne sait pas faire.
(et utiliser autre chose en fonction du besoin)
On multiplie donc allers-retours entre l'application et le SGBD, au détriment de la charge réseau. Il est préférable de privilégier autant que faire se peut les calculs coté SGBD.

Citation Envoyé par rapsys Voir le message

J'ai déjà fait des bases avec des tables de plusieurs millions d'enregistrement, trigger, requêtes lourdes en MySQL sans soucis...
(par requête lourde j'entend du genre qui prend trois écrans 30" et sort les résultats sur des tables de plusieurs millions d'enregistrement en moins d'une demi seconde)
Quelques millions de lignes, c'est très peu pour une base de données, des centaines de millions, des dizaines de milliards, là ça cause .

Citation Envoyé par rapsys Voir le message
Sauf qu'il faut savoir optimiser sérieusement les requêtes en allumant son cerveau, le moteur ne fait rien pour toi !
(et ne pas le faire tourner sur de la machine de merde qui a de la mémoire pourrie qui corrompt les données à gogo)
Evidemment que le développeur et le DBA ont une responsabilité dans l'optimisation des requêtes, mais il n'en reste pas moins que le moteur du SGBD aussi : c'est le rôle dédié à l'optimiseur, qui choisit les chemins d'accès en fonction de différents critères, essentiellement statistiques (cardinalités, taux de fragmentation, facteur de filtrage) et autres ( présence d'index couvrants...). Le rôle de l'optimiseur est essentiel.
0  0 
Avatar de Erviewthink
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 06/01/2023 à 15:11
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
J'ai déjà publié pas mal de chose sur le sujet...

MySQL un SGBD poudre aux yeux...

A +
Pas mal de bêtises oui et en plus c'est périmé, donc donner ça comme argument alors qu'on est en 2022 et que MySQL a évolué n'a aucun intérêt.

Rien que la première phrase montre ton objectivité, tu devrais mettre à jour cet article pour dire quand il a été fait ou le supprimer car en l'état c'est à la limite de la désinformation.
0  1 
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 22/12/2022 à 8:52
Citation Envoyé par archqt Voir le message
Tu as utilisé le mot inexploitable, cela ne vient pas de moi. Je ne suis pas expert sur les performances des bases de données, cela aurait été intéressant de développer tout cela. Que l'on en sache plus, cela semble intéressant.
Merci
J'ai déjà publié pas mal de chose sur le sujet...

MySQL un SGBD poudre aux yeux...

A +
0  2 
Avatar de rapsys
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/12/2022 à 11:34
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
J'ai déjà publié pas mal de chose sur le sujet...

MySQL un SGBD poudre aux yeux...

A +
Donc encore un grand fanboy des bases oracle, postgresql et microsoft ?

Ton article de blog montre juste que tu ne sais pas te servir de MySQL/MariaDB correctement.

Tu lui demande des fonctionnalités qu'il ne fournit pas, au lieu de t'adapter et concevoir le projet en tirant partie des atouts du moteur sans aller lui demander ce qu'il ne sait pas faire.
(et utiliser autre chose en fonction du besoin)

J'ai déjà fait des bases avec des tables de plusieurs millions d'enregistrement, trigger, requêtes lourdes en MySQL sans soucis...
(par requête lourde j'entend du genre qui prend trois écrans 30" et sort les résultats sur des tables de plusieurs millions d'enregistrement en moins d'une demi seconde)

Sauf qu'il faut savoir optimiser sérieusement les requêtes en allumant son cerveau, le moteur ne fait rien pour toi !
(et ne pas le faire tourner sur de la machine de merde qui a de la mémoire pourrie qui corrompt les données à gogo)

Tu nous vente la magie de postgresql, pour avoir été contraint d'utiliser ça en production pour moi c'est une daube immonde, l'explain est inexploitable, tuer une requête peut aller corrompre les données, l'utilisateur qui a lancer la requête ne peut pas le faire, etc...

Dernière fake news, le fait que la licence GPL entraîne la contamination du projet, c'est complètement bidon, mariadb fournit une librairie client en LGPL que tu peut utiliser avec du logiciel propriétaire :
https://mariadb.com/kb/en/licensing-faq/

Et si vraiment tu veut utiliser la librairie client GPL, il suffit de faire une librairie passe plat en LGPL.

Bref, encore du beau fud
0  2